Vous êtes ici : Accueil > Articles > Limiter la volatilisation de l'azote, c'est possible!

Limiter la volatilisation de l'azote, c'est possible!

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Une diminution de 30 à 85% des émissions d'ammoniac est possible en fonction des solutions, testées dans le cadre du projet Epand'Air.

Le projet Epand’Air a étudié des techniques et matériels d'épandage sur la volatilisation de l'azote lors des apports d'engrais azotés (minéraux er organiques).

La diminution d'une perte d'azote a un double intérêt : garder l'azote pour la culture mais aussi éviter la formation de particules secondaires dans l'atmosphère. Découvrez les témoignages des agriculteurs. 

 

  • L'épandage d'engrais minéral peut entraîner une perte d'azote jusqu'à 13% par une volatilisation d'ammoniac, phénomène de volatilisation qui a lieu sur plusieurs jours. En utilisant du matériel de localisation voire d'injection ou en s'organisant pour épandre avant une pluie ou en fonction du travail du sol, les émission d'ammoniac peuvent être diminuées de 85%. 

     
  • L'azote présent sous forme ammoniacale dans les engrais organiques peut se volatiliser en grande partie en quelques heures. Afin de limiter cette perte, l'enfouissement au plus près des épandage est une solution efficace. Pour les engrais organiques liquides, d'autres solutions peuvent également être envisagées : des épandeurs qui viennent enfouir le produit (épandeurs à disques ou à dentes) ou le déposer au plus près du sol (pendillard). Ces matériels peuvent être couplés à un travail du sol (avant ou après) ou à un couvert végétal afin d'augmenter leur efficacité. 

 

La Chambre d'agriculture accompagne les agriculteurs qui souhaitent se lancer dans une transition écologique. Un dispositif d'aide via le Plan de Compétitivité et d'Adaptation des exploitations agricoles (PCAE) est mis en place. Contactez le Service Environnement 03.21.60.57.60, 
catherine.charpentier@remove-this.npdc.chambagri.fr

 

Zoom sur le projet EPAND'AIR

Le projet Epand’Air vise à évaluer l’impact des émissions d’ammoniac sur la qualité de l’air, et s’est organisé autour de 4 axes principaux :
• La réflexion autour des pratiques actuelles d’épandage agricole (les techniques et les engrais utilisés).
• Les différents essais aux champs, réalisés sur une parcelle prêtée par un agriculteur.
• L’estimation des pertes d’azote par volatilisation, selon les pratiques d’épandage (4 scénarios testés).
• Des groupes de travail avec des agriculteurs du Nord-Pas-de-Calais. pour partager les résultats avec toute la profession agricole.

Différents supports de communication (brochure, vidéos,...) délivrent les enseignements et résultats obtenus à destination des agriculteurs d’aujourd’hui mais aussi de demain.


 

Epand'air, l'agriculture pour un air meilleur / Episode 2 : gardez l'azote dans les champs

Abonnez vous !