Vous êtes ici : Accueil > Articles > Conseil stratégique phytosanitaire plus qu’un coup de tampon !

Conseil stratégique phytosanitaire plus qu’un coup de tampon !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le CSP a démarré cette année pour tous les agriculteurs des Hauts-de-France. Perçu comme une contrainte réglementaire, le CSP permet à l’agriculteur d’échanger sur ses pratiques de construire un plan d’amélioration. C’est donc une réelle opportunité de valeurs ajoutées agronomiques.

 

Pour faire simple, le Conseil stratégique phytosanitaire a été inscrit dans la loi Egalim de 2021 dans le cadre de la séparation de la vente et du conseil. Sa finalité : mettre en place des stratégies de réduction d’usage des produits phytosanitaires.

La réalisation du CSP est rythmée par le renouvellement du Certiphyto

Tout comme le Certiphyto, ce conseil deviendra récurrent puisqu’il devra être renouvelé tous les deux à trois ans. Attention au calendrier, chaque exploitation doit réaliser son premier CSP pour le 1er janvier 2024. Les titulaires d’un Certiphyto à renouveler en 2026 devront avoir réalisé deux CSP avec un minimum de deux ans d’écart. Cette nouvelle exigence pourra être vérifiée lors des contrôles phytosanitaires, ou à l’occasion des renouvellements de Certiphyto. À chaque demande de renouvellement de Certiphyto, l’agriculteur devra joindre une ou deux attestations de réalisation de CSP. Pour mémoire : la vente de produits phytosanitaires ne pourra se faire que sur présentation d’un Certiphyto valide couplé du CSP.

Concrètement, comment se déroule le CSP ?

Le CSP est une opportunité pour l’agriculteur, en le rendant complémentaire du conseil de préconisation. Seules les exploitations en agriculture biologique et celles certifiées HVE3 en sont exemptées. Les Chambres d’agriculture des Hauts de France proposent de réaliser ce CSP de façon individuelle (4 heures) ou collective (une journée) en deux étapes :

N°1 : un diagnostic d’exploitation, permettant de décrire le fonctionnement de chaque exploitation, de mettre en avant ses atouts, ses faiblesses, échanger sur les bioagresseurs problématiques de l’exploitation et sur les techniques mises en œuvre. Une des exigences du référentiel est la comparaison de l’IFT exploitation à celui de l’IFT de référence

N°2 : rédaction d’un plan d’actions où l’agriculteur prévoit de mettre en place un certain nombre de leviers permettant une réduction de l’emploi des produits phytosanitaires et/ou une réduction de leurs impacts. La réalisation de ce plan d’action sera évaluée lors du second CSP.

Le CSP appelle le Conseil de préconisation

Le CSP devient la suite logique du Conseil de préconisation. Bien que ce dernier soit bien différent du CSP, il apparait tout autant complémentaire et doit tenir compte du plan d’actions rédigé lors du CSP. Ce conseil dit « à chaud » existe depuis plusieurs années, et permet de répondre aux besoins ponctuels d’un agriculteur tout au long de la campagne mais reste cependant non obligatoire. En effet, les Chambres d’agriculture accompagnent toujours plus d’agriculteurs au quotidien pour réaliser à leur demande, du conseil de préconisation ou, dit autrement, le conseil technique de plaine. Ce Conseil de préconisation offre différents types de suivis selon les besoins des agriculteurs, collectif ou individuel, technique et/ou réglementaire, tours de plaine au printemps et à l’automne, etc.

Le CSP, un nouvel espace d’échange plutôt qu’un catalogue d’actions

Il est essentiel que l’intégralité de ce conseil stratégique soit réalisée par des conseillers de terrain qui connaissent les problématiques rencontrées et qui peuvent apporter des pistes de réflexion sur le plan d’action adaptées aux spécificités de l’entreprise agricole (type de terre/matériel disponible).
Ce CSP peut être réalisé uniquement par un organisme certifié « conseil phytosanitaire » comme le sont les Chambres d’agriculture des Hauts-de-France.

 

Vos contacts dans les départements :

             Réservez votre RDV CSP sur : https://outlook.office365.com/owa/calendar/CSP1@RESOCA.onmicrosoft.com/bookings/

 

     

    Abonnez vous !