Vous êtes ici : Accueil > Articles > Bilans SANDRE 2020, attention au contenu des messages

Bilans SANDRE 2020, attention au contenu des messages

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Les bilans SANDRE des épandages urbains et industriels doivent parvenir aux SATEGE/MUAD au plus tard le 30 juin. Pour la campagne 2020, nous vous rappelons ici les bonnes pratiques à respecter et les points de vigilance.

Une attention particulière sera portée au cas des boues déshydratées pour cause de COVID.

 

Rappelons que les échanges d’infos sur les plans d’épandage et sur les bilans se font au format informatique , cet article permet de rappeler aux producteurs de ces messages les consignes de transfert.

Depuis 2020, les SATEGE et la MUAD mettent à disposition des prestataires en charge du suivi des épandages d’effluents urbains et industriels un fichier Excel permettant de contrôler le contenu de leur message ainsi que les données concernant les agriculteurs, les parcelles et les points de suivi déjà enregistrés dans SYCLOE. Les SATEGE et la MUAD gèrent ainsi en priorité le traitement des messages des producteurs de données qui s’engagent dans cette démarche de validation préalable des fichiers.

Précisons que les messages bilan ne pourront être importés dans SYCLOE que si le plan d’épandage a préalablement été transmis et si le bilan agronomique est également envoyé au format papier ou PDF.

Pour rappel, voici la liste des points de vigilance concernant la production des messages SANDRE « Bilan ».

En ce qui concerne les épandages de boues déshydratées sur des plans d’épandage de boues liquides pour répondre aux critères d’hygiénisation de l’arrêté COVID du 30 avril 2020, vous pouvez nous contacter pour de plus amples renseignements. Ces épandages nécessitent une mise à jour du plan d’épandage initial qui pourra se faire selon le cas :

  • via le message bilan (faible nombre de parcelles concernées et/ou situation exceptionnelle)
  • ou dans un nouveau message Plan d’épandage (mise à jour exhaustive du plan et pérennisation de la filière boue déshydratées).

 

Pour toute question sur le sujet, n’hésitez pas à contacter le SATEGE / MUAD.

Abonnez vous !