Vous êtes ici : Accueil > Ressources > Documents > Environnement, territoire > Biodiversité Autres pratiques

Biodiversité Autres pratiques

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Les politiques actuelles encouragent les agriculteurs à diminuer leur usage de produits phytosanitaires. En effet, l'observation et les interventions ponctuelles sont aujourd'hui privilégiées au détriment des traitements préventifs systématiques. Vous trouverez dans ce document des informations techniques et économiques pour...

Les Cultures Intermédiaires Piège A Nitrate (CIPAN) permettent de ne pas laisser le sol nu pendant l'hiver. De plus, ces cultures ont pour objectif de piéger l'azote du sol et de le rendre disponible pour la culture qui sera implanté ensuite.

septembre 2013

Le travail du sol joue un rôle prépondérant dans la préservation de la biodiversité. En effet, en fonction des choix de l'agriculteur, les végétaux et les animaux présents dans le sol seront différents. L'agriculteur joue donc un rôle très important pour la diversité faunistique et floristique.

Voici quelques conseils pour favoriser les vers de terre. Des auxiliaires très importants qui ont un triple rôle dans le sol : ils restructurent le profil dans sa verticalité (contre les compactages d’outils et de bennes), remontent des éléments minéraux des profondeurs du sol, et mélangent la matière organique aux argiles et...

Les travaux de récolte peuvent être réalisés de manière à limiter l'impact néfaste sur la biodiversité. Pour cela, quelques recommandations techniques, répertoriées dans cette fiche, existent.

L'irrigation se définie par l'apport artificiel d'eau sur les cultures. Dans cette fiche, on ne traite que de l'irrigation en grandes cultures et des moyens pour la gérer. Quel impact sur la biodiversité ? Quelles recommandations techniques ? Quelle incidence économique ?

septembre 2013

Le bâti peut être à usage d'habitation ou à usage agricole. Celui-ci a un impact sur la biodiversité. En effet, très souvent, le bâtiment traditionnel sert de refuge pour la faune et la flore et permet donc le maintien de certaines espèces.

La mise en défens est une pratique particulière qui permet de préserver la diversité faunistique et floristique dans certaines zones remarquables. Vous obtiendrez des informations sur les objectifs, le cahier des charges et les aides possibles pour cet aménagement.

Couvées d’oiseaux, jeunes chevreuils, lièvres… qui n’en a jamais vu passer dans la barre de coupe de la faucheuse ou de la moissonneuse, surtout dans les dernières lamées où ils se sont réfugiés ? A cet endroit, faucher à vitesse très lente peut éventuellement leur laisser une petite chance. Pour bien faire, foin ou moisson, ...

L’élargissement des barres de coupe et la puissance accrue des matériels offrent des vitesses de travail élevées. Ces progrès techniques risquent de provoquer des dégâts importants pour la faune sauvage.