Vous êtes ici : Accueil > Ressources > Documents > Auxiliaires et ravageurs

Documents - Auxiliaires et ravageurs

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Tous les documents auxiliaires et ravageurs

L’ensemble des êtres vivants est regroupé dans un système de classification qui est souvent représenté par un arbre dont l’extrémité de chaque branche représente une espèce.

 

La Chambre d’agriculture des Hauts-de-France suit un réseau de parcelles aménagées en bordure et de parcelles agroforestières. Elle étudie notamment l’influence des aménagements sur les populations d’auxiliaires et sur le salissement des parcelles.

Les coccinelles appartiennent à l’ordre des coléoptères et sont près d’une centaine d’espèces en France. Mesurant entre 1 et 15 mm, le corps est compact, ovoïde et coloré variant du jaune, au noir.

Les données de piégeage de carabes accumulées depuis 2011 dans le cadre du programme AuxiPROD sont conséquentes : 250 000 carabes capturés et plus de 80 espèces identifiées.

Les observations réalisées sur une soixantaine d’exploitations picardes ont permis de dégager certaines tendances qui permettent d’optimiser ces...

Sans politique de baisse de Gaz à Effet de Serre au niveau mondial, la Picardie n’échappera pas à une évolution de climat : températures en hausse, hiver et printemps plus humides, été et automne plus secs.

Ces changements climatiques risquent de nous faire perdre des espèces boréales, témoins de notre dernière ère glaciaire...

Une clé d'initiation à la reconnaissance des auxiliaires et des ravageurs est à votre disposition en ligne et une formation «Cultiver les auxiliaires pour protéger les cultures» est organisée à Airion (Oise), les 27 et 28 mai 2015

Saviez-vous que les vers de terre représentent la première biomasse animale terrestre ? Avec 1 tonne de lombrics / hectare en moyenne en culture céréalière, et près de 4 fois plus en milieu prairial, les lombrics sont de véritables sentinelles des champs aux rôles multiples !

Il est primordial d’assurer un contrôle précoce du risque d’infestation des cultures par les colonies de pucerons (Puceron des épis de céréales et Puceron des céréales et du rosier). Cela peut être favorisé par une floraison précoce des bords de champs ou au sein de l’interculture.

Auximore est un projet national piloté par la Chambre Régionale d’Agriculture de Picardie qui vise à sensibiliser les agriculteurs à la faune auxiliaire naturellement présente sur les parcelles, afin de favoriser la lutte biologique. Cette année, 8 agriculteurs picards volontaires ont testé différents systèmes de suivis : pot...

Le rôle des auxiliaires de culture est de rendre acceptable d'un point de vue économique la pression des ravageurs sur les cultures. Ce sont des êtres vivants prédateurs ou parasitoïdes des espèces animales néfastes aux cultures.

novembre 2013

Le carabe est un coléoptère généralement inapte au vol. C'est un animal principalement carnivore qui se nourrit de proies variées (limaces, acariens, pucerons,...).

 

novembre 2013

A l'état larvaire, les syrphes sont apodes et se nourrissent surtout d'homoptères (pucerons, cochenilles, cicadelles,...). A l'âge adulte, ils atteignent une taille comprise entre 4 et 35 mm et leur alimentation est à base de nectar et de pollen, ce qui en fait de bons pollinisateurs.

Les auxiliaires assurent un contrôle, parfois discret, mais souvent efficace des ravageurs des cultures. Lorsque les températures baissent, si certaines espèces vont jusqu’à migrer en Afrique, la plupart vont trouver un abri pour traverser la mauvaise période.

Cette fiche présente les auxiliaires et leurs actions sur les cultures. Elle donne également des informations sur les pratiques à mettre en place pour favoriser les auxiliaires afin qu'ils aient une incidence positive sur les cultures.

Le réseau AuxiProd a pour objectif la mise en place d'une agriculture productive, économiquement viable et qui préserve l'environnement et la biodiversité. Cette fiche répertorie également l'ensemble des communes éligibles sur le réseau AuxiProd.

Voici un article sur le projet CasDar consacré aux entomophages en grandes cultures. Cet article présente, entre autres, la diversité, les services rendus par les entomophages lorsqu'ils sont intégrés et pris en compte dans la gestion des grandes cultures.

Cette fiche est une présentation du projet CasDar qui s'est déroulé entre 2009 et 2011 sur le rôle que peuvent avoir les entomophages en grandes cultures. Elle résume les actions mises en place, les dispositifs utilisés ainsi que quelques résultats expérimentaux.

Cet article présente les résultats d’une analyse de Diptères Syrphidés capturés entre 2009 et 2011 par l’emploi de tentes Malaise, autour de parcelles agricoles dans la Somme (Marcelcave, Bayonvillers).

Voici un article scientifique sur Laricobius erichsoni, un coléoptère présent dans l'Oise. Cet article résulte de l'observation de cet animal auxiliaire en Picardie.

Une étude portant sur des Coléoptères Carabidés a été menée de 2009 à 2011 sur des parcelles agricoles du Santerre (Somme, France). Elle a permis le recensement de 60 taxons. Parmi eux, 9 espèces semblent remarquables pour le département considéré. Vous pourrez trouver, pour ces espèces, des informations biologiques et...

Voici quelques conseils pour favoriser les vers de terre. Des auxiliaires très importants qui ont un triple rôle dans le sol : ils restructurent le profil dans sa verticalité (contre les compactages d’outils et de bennes), remontent des éléments minéraux des profondeurs du sol, et mélangent la matière organique aux argiles et...

Ces couverts permettent, lorsqu'ils sont mis en place, de développer l'activité des insectes pollinisateurs. Cela est donc également bénéfique pour la culture jumelée.

Les Chambres d’agriculture des Hauts-de-France animent depuis 6 ans le réseau AuxiPROD, visant à sensibiliser les agriculteurs sur les services écosystémiques rendus par les auxiliaires en système de grandes cultures.

Les haies et fragments forestiers picards sont parés de bénéfices environnementaux concernant le maintien et la circulation de la biodiversité floristique et faunistique. Le projet Forhaie, piloté par l’Université Picardie Jules Vernes, a mesuré le rôle des haies ou bois sur la présence de carabes.